foto1
foto1
foto1
foto1
foto1
logo

Home, Wood Home

autoconstruction en bois

Visites

1824333
Aujourd'hui
Hier
Ce Mois
Mois dernier
623
734
22370
20196

Utilisateur

Priorités

Devant tous les beaux principes énoncés précédemment, il apparaît très vite évident qu'il est presque impossible de les appliquer tous ensembles sur le même projet.

A chacun, alors, de déterminer ses priorités, en fonction de ses goûts et de ses contraintes, en particulier financières.

Une fois l'architecture bioclimatique assurée, j'ai tenté d'établir pour chaque gros poste :

  • le gain thermique;
  • le gain écologique
  • mes goûts et mes envies;
  • le coût financier.

Ensuite de quoi j'ai trié tout ça ...

Mes priorités sont finalement les suivantes (par ordre d'importance) :

  • toilettes sèches associées à une phyto-épuration : ceci diminue considérablement la consommation d'eau, la pollution de l'eau et des sols, le tout pour un modeste coût.
  • isolation maximum, du genre 30cm dans les murs, le sol, le plafond : ceci diminue drastiquement les déperditions thermiques, et donc le besoin en chauffage, pour un coût tout à fait raisonnable sur le long terme.
  • étanchéité maximum à l'air : indissociable du point précédent..
  • ventilation performante (VMC double flux) : indissociable du point précédent.
  • apport d'un minimum d'inertie thermique par une dalle massive : ceci apporte du confort thermique et optimise la captation des apports solaires passifs ; ceci dit je suis lucide, vu le peu de masse, j'aurais peu d'inertie, mais c'est acceptable en Bretagne.
  • utilisation de matériaux renouvelables, principalement du bois local non traité, des copeaux de bois : ceci est cohérent avec le projet et le terrain; en plus c'est très agréable à travailler et cela correspond à mes capacités.
  • intégration d'une toiture végétale : ceci est cohérent avec le projet et le terrain, mais surtout j'en ai vraiment envie (là je me fais plaisir).
  • utilisation de l'énergie solaire pour produire l'eau chaude sanitaire: bien que cohérent avec le projet, la rentabilité est ici plus discutable et ce point disparaîtra peut-être.
  • utilisation de l'énergie solaire pour produire de l'électricité : écologiquement discutable (sans solution de stockage durable), déontologiquement discutable (tarif de rachat financé par les abonnés au réseau), un petit système pour couvrir la consommation de fond les jours de soleil est tentant.
  • mise en place d'une récupération de l'eau de pluie : ce point est plus qu'hypothétique, car je juge l'investissement beaucoup trop important en regard des bénéfices envisageables. Je préfère donc faire un effort financier sur des postes plus rentables (en particulier sur le plan thermique).