foto1
foto1
foto1
foto1
foto1
logo

Home, Wood Home

autoconstruction en bois

Visites

1767376
Aujourd'hui
Hier
Ce Mois
Mois dernier
56
560
5666
20958

Utilisateur

Ce lundi matin, une belle journée s'annonce.

Lors de ma visite matinale au rucher, je constate une activité intense et inhabituelle autour des ruches, et plus encore dans le grand prunelier à proximité.

Je commence par penser que les abeilles profitent du réchauffement de l'atmosphère pour sortir en masse :

Mais à ma seconde visite un peu plus tard, je comprend mieux : c'est un essaim qui cherchait à se poser, et qui, finalement, s'est accroché à un petit prunelier qui ploie sous le poids :

Prévenus, Stéphane et Dany rappliquent illico avec une ruchette.

La branche qui supporte l'essaim est délicatement coupée puis posée sur la ruchette.

Nous attendons ensuite le signe qui indique la réussite de l'opération.

Voyez (flèches rouges) toutes ces abeilles les fesses en l'air et les ailes battantes : quand la reine est descendue dans la ruchette et a validé les lieux, ces abeilles envoient des phéromones tout autour pour battre le rappel des troupes :

Une petite secousse sur la branche permet alors d'en débarrasser les dernières abeilles.

Il ne reste alors qu'à refermer la ruchette, puis, un peu plus tard, de mettre la ruchette à l'ombre, et de bloquer l'entrée pour éviter que l'essaim ne change d'avis et ne reparte ailleurs.

A la tombée de la nuit, on pourra alors la déplacer sur son emplacement définitif, à au moins trois kilomètres :